alberto-bravo-frentealespejo

« Soit nous protégeons nos données, ou assumer les conséquences ", Alberto Bravo #frentealespejo

Avez-vous déjà demandé combien de données sur vous-même cet essaim sur le réseau? nom, âge, sexe, adresse, numéros de carte de crédit, maux et maladies, credo… Aujourd'hui, nous vivons et un lien hypertexte, enregistré dans une application ou d'une bande, Nous avons obtenu nos images à un réseau social ou partager notre emplacement; quelque chose qui est devenu habituel et automatique pour tous comme dire bonjour.

Pour tout cela, il est normal que les lois qui protègent les données des clients et les utilisateurs doivent être mis à jour et adaptés à la situation actuelle. Le nouveau règlement sur la protection des données européennes est entrée en vigueur, bien qu'il ne sera pas avant la prochaine 25 Mai est absolument essentiel lorsque votre conformité complète.

Il semble que dans les choses Espagne vont un peu plus lent, et la nouvelle loi organique sur la protection des données est actuellement juste un plan. Cela ne signifie pas que cela ne va pas mettre en œuvre le règlement européen, malgré l'heure tardive de la loi espagnole, il est donc nécessaire que toutes les entreprises sont mises à jour en fonction de ce règlement.

comme entrepreneurs, Nous recueillons et gérons chaque jour les données de nos clients et fournisseurs. Il nous appartient de surveiller et de soins pour le traitement qu'ils reçoivent ces données, et le nouveau règlement nous oblige à être plus approfondie et efficace avec eux.

« En tant que chefs d'entreprise, Nous recueillons et de gérer les données clients et fournisseurs: il est de notre responsabilité de surveiller et de l'utilisation des soins »

Le propriétaire des données est désormais mieux protégé que jamais, et le suivi qui fait l'Agence de protection des données est plus complète. Nous devons communiquer la perte de données, recueillir que ceux qui sont strictement nécessaires, pour faciliter à l'utilisateur de modifier ou supprimer vos données, etc..

En outre, pas respecter les règles qu'il a des conséquences, et ils sont beaucoup plus graves que précédemment. Si l'ancien LOPD la peine maximale était de 600.000 euros, avec le nouveau règlement des amendes atteignent le chiffre non négligeable de 20 des millions. Bien que nous devons préciser que pour une telle raclée que nous devrions bâcler le même niveau que il a récemment fait l'entreprise de Mark Zukerberg

Contrairement à d'autres, commerciaux et conseillers du Groupe Aliaga visitent personnellement les installations de nos clients pour évaluer in situ ses besoins. De la même manière, le suivi que nous faisons est personnalisé, Merci à notre méthode 3+3: trois appels et trois visites par an, qui nous permettent d'être au courant et avoir le respect mis à jour en ce qui concerne la protection des données des clients.

« Notre règle 3+3, Ceci est trois appels et trois visites par an, nous permettre de faire en sorte que nos clients à protéger leurs données '

Aliaga Groupe ont un fort engagement à la conformité réglementaire. Nous sommes fiers de dire que nous sommes des spécialistes dans ce domaine. La mise en œuvre du nouveau règlement pour nos clients est une course contre le temps pour terminer la 25 de mai, mais nous sommes confiants répondraient surabondamment, pas en vain l'expérience et le professionnalisme de nos consultants en notre faveur.

plus que 200 les entreprises qui travaillent déjà dans ce domaine avec le Groupe Aliaga peut en témoigner.


Alberto Bravo est un spécialiste de la protection des données, et l'expansion responsable groupe Aliaga.